samedi 15 mai 2010

Reportage sur le bois de oud.

La chaîne ARTE  a diffusé mardi dernier, le 11 mai, un documentaire de 45 minutes très complet sur le bois d'agar, alias bois de oud, bien connu des amateurs de parfum. Ce film nous fait voyager des boutiques parisiennes à la jungle indonésienne en passant par les laboratoires de Symrise. Passionnant !


Attention ! ce lien ne sera sans doute plus valable d'ici mardi prochain, le 18 mai 2010.

Mise à jour :  Ce documentaire n'est désormais plus disponible en streaming sur le site d'Arte+7, désolé ! J'ai supprimé le lien inutile.

6 commentaires:

  1. Ah Mr Le Gnou,
    c'était vraiment un chouette documentaire, et qui m'a donné l'envie de faire connaissance avec l'odeur de ce mystérieux bois d'agar, objet de bien des trafics, et certainement de nombreuses falsifications.
    De ce fait, j'ai passé des heures sur la toile à essayer d'en trouver une source qui ait une bonne probabilité d'être authentique et de qualité.
    J'ai donc trouvé quelque chose qui m'a semblé intéressant provenant d'une honorable maison Japonaise fabricant des encens traditionnels.
    Je n'ai pas été déçu : les minusucles batonnets sont extrêmement odoriférants, avec une petite note camphrée et évoquent une plongée dans des sphères orientales d'un grand raffinement

    Michel

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Michel

    C'est certain qu'une matière qui vaut plus que son poids en or, et qui est assez méconnue, cela doit engendrer beaucoup de falsifications.

    Pour ma part, je n'en possède même pas un échantillon.

    RépondreSupprimer
  3. Je passe ici un peu tard mais...

    Peut-être que certains aimeraient aussi jeter un œil à la petite page suivante qui sans être exhaustive présente tout de même un peu la chose :
    http://www.biolandes.com/production-plantes-aromatiques.php?id=44&lg=fr

    D'autre part j'ai cru sentir comme une petite tristesse chez notre cher Gnou qui n'en possédait "même pas un échantillon" ... du coup si tel est toujours le cas je pourrais avec joie vous en faire parvenir au moins un petit échantillon et même vu la puissance de cette matière peut-être assez pour quelques essais de formulation.

    RépondreSupprimer
  4. J'oubliais de préciser que ce serait justement celui de Biolandes et que pour le recevoir il faudrait juste me faire parvenir une adresse postale par e-mail ou vous savez...

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Cédric,

    Merci pour cette aimable proposition !

    En effet, j'aimerai beaucoup découvrir cette matière en version "nature".

    Je vous contacte par e-mail.

    RépondreSupprimer
  6. J'en ai acheté à Paris, sur les Champs Elysées et la variété de prix était incroyable entre les morceaux de bois. J'ai acheté un morceau a un prix moyen pour faire une teinture.
    Alors, si vous l'avez reçu qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer