dimanche 20 février 2011

Parfums de célébrités mortes


Britney Spears, Sarah Jessica Parker, Gwen Stefani, Mariah Carey, David Beckham, Céline Dion, Kylie Minogue, ... la liste des stars du show biz dont le nom est une marque de parfum est longue. Même si cette pratique commerciale n'a pas l'air de complètement s'implanter en France, les lancements de parfums de célébrités se succèdent aux USA à un rythme soutenu.

Une société de parfums californienne a eut l'idée de surfer commercialement sur deux vagues à la fois : celle des parfums de célébrités et celle du culte des stars décédées. Un parfum au nom d'Elvis Presley, de Marilyn Monroe ou de Michael Jackson, cela pourrait-être un véritable jackpot !
Mais comment légitimer le fait d'associer une fragrance à une vedette disparue depuis des années ? C'est là qu'il y a une troisième vague à surfer : celle de la science triomphante qui encombre depuis quelques temps les séries policières US à succès. En effet, la composition de la fragrance est élaborée d'après l'ADN de la star décédée en question !

Cette société, My DNA Fragrance (Mon parfum d'ADN), prétend avoir mis au point un procédé aussi mystérieux que secret permettant de composer un parfum à partir du profil génétique de n'importe quel individu !. On y croit (à mort)... ou pas !
My DNA Fragrance s'est associé à un certain John Reznicoff, connu pour être le plus grand collectionneur de ... cheveux de célébrités. Et qui dit cheveux, dit échantillon d'ADN. La société a donc commis des parfums composés à partir des profils ADN de célébrités mortes : M pour Michael Jackson, Blue Suede pour Elvis Presley, Marilyn pour Marilyn Monroe, Entrance pour Joan Crawford, Monarch pour Katharine Hepburn et même iQ pour Albert Einstein.
Mais en consultant le site de la marque, il apparaît que, à l'exception de Marilyn, ces fragrances ne sont plus disponibles à la vente, sans doute à cause de questions de droits.

Qu'à cela ne tienne, My DNA Fragrance dispose d'une alternative basée sur leur « technologie » : proposer à chacun un parfum correspondant à son propre profil ADN. Le summum du parfum personnalisé et individualisé en quelque sorte. Moyennent 200 dollars, la société vous fait parvenir un kit de prélèvement d'ADN à retourner, et après analyse, vous livre 60ml d'un parfum exclusif composé à l'image de votre code génétique (garanti sans alcool, sans composant nocif, et sans eau ! ).
Il est à noter que My DNA Fragrance vous demande de préciser tout d'abord si ce parfum « génétique » exclusif est pour femme ou pour homme. Moi qui croyait naïvement que l'on pouvait déterminer le sexe d'un individu à partir de son ADN...


Illustration : Simon Jérémi (Dominique Farrugia), connu pour la profonde conviction de sa réplique « J'y crois à mort » ; source Première.fr

4 commentaires:

  1. Je ne dirai qu'une chose :
    Héhéhé !!!

    J'aime ce billet, tu deviens caustique également ami Gnou. :D
    Il faut dire qu'ils prennent vraiment les gens pour des c... là !

    Sinon, conscient ou inconscient ? Clin d'œil délibéré ou souvenir ramené inconsciemment à la surface de ta mémoire ?

    Tu peux retrouver ce célèbre "J'y crois à mort" ici : http://nezherbes.wordpress.com/2011/02/07/laile-ou-la-cuisse/

    RépondreSupprimer
  2. Heu finalement j'ai dit plusieurs choses mais l'essentiel était le "Héhéhé !!!" car je me suis bien amusé à te lire! ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Salut à tous/tes, quand un gendarme rie dans la parfume rie..,quand les dessous de la parfumerie arrivent à sentir de la sorte mieux vaut avoir le nez bouché ou ne pas être néz, cela me rappelle les dits parfums de stars près de la caisse de supermarché à côté des chewings-gums, "je les aime à mourir " aurait-dit Cabrel.Bref,triste marketing qui n'en a pas moins une trop grande emprise sur le monde parfumé qui nous passionne.

    RépondreSupprimer
  4. Ca fait limite peur cette méthode de conception de parfums!!! Peut être un autre moyen de ficher l'ADN de la population, mis en place par une société secrète américaine! Mouahahahahah... Oulala faut que j'arrête de me faire des films! Mais là, c'est vraiment donner une grande claque au côté créatif et artistique du parfum.

    Patrice

    RépondreSupprimer