dimanche 25 septembre 2011

Les parfums du grenier : Azzaro 9


Allons dans l'une de ces grandes parfumeries en libre service, où les flacons sont rangés dans l'ordre alphabétique de leurs marques. Au rayon homme, la marque Azzaro occupe fièrement quelques décimètres d'étagère, essentiellement grâce aux deux classiques best-sellers de la marque que sont Azzaro pour Homme et Chrome, entourés de leurs ailiers respectifs. Au rayon femme, Azzaro est souvent aux abonnés absents, bien que la marque propose encore trois fragrances féminines. Donc, fort de cette expérience de consommateur de base, la conclusion est qu'Azzaro, c'est forcement pour les mâles.

Le paradoxe, c'est qu'en matière de couture, la griffe Azzaro est synonyme depuis ses débuts dans les années 1970, d'un style hyperféminin au glamour exacerbé. Fourreau en jersey de soie revisitant la silhouette des années 1930, décolleté « trois anneaux » plus que suggestif, plissés affolant, lamé, strass et paillettes. La légende prête à Loris Azzaro le déclaration suivante : « je crée des robes que les femmes mettent et que les hommes leur arrachent ».

Il y a donc un décalage entre l'image couture et l'image parfum de la marque Azzaro, un manque de cohérence diront certains. Mais plutôt que d'y voir une direction artistique hasardeuse, il s'agit sûrement de l'effet des aléas du succès commercial, qui a touché les parfums masculins de la marque et oublié les féminins.

Je vais donc m'intéresser ici à l'une des fragrances féminines aujourd'hui disparues de la marque : Azzaro 9

Azzaro 9 fut le troisième parfum lancé sous la griffe Azzaro en 1984. Il avait été précédé par Azzaro en 1975 , un féminin chypré (qui a fait l'objet d'un remake sous le nom d'« Azzaro Couture » en 2008) et par l'indéboulonnable Azzaro pour Homme en 1978.

Pourquoi le chiffre 9 ? La communication de l'époque nous apprend que c'était le chiffre fétiche de Loris Azzaro et que la fragrance est un « parfum-bouquet » de 9 fleurs jaunes et blanches. Je n'ai pas trouvé de documents d'époque à propos de ces 9 fleurs, mais après quelques recherches ça et là sur la toile, il pourrait s'agir du mimosa, du jasmin, de la tulipe, de l'œillet, de la fleur d'oranger, de genêt, du muguet, de la glycine et de l'ylang-ylang.

Mais peu importe la liste des fleurs, l'intérêt du bouquet floral d'Azzaro 9 est justement cette confrontation fleurs jaunes / fleurs blanches.
C'est le mimosa qui joue le rôle principal dans la distribution des fleurs jaunes. (Cependant le mimosa est aussi classé parmi les fleurs anisées ou « anisiques » en parfumerie). Après les notes de têtes aldéhydées, hespéridées, et fruitées ananas, le parfum vif des petits pompons dorés est vite perceptible, avec ses facettes vertes et miellées caractéristiques. L'aspect fleur blanche est principalement représenté par une note jasminée qui prend le relais de l'ananas dans le déroulement de la fragrance ( Une utilisation possible du propionate de benzyle, qui peut aussi bien servir à figurer le parfum de l'ananas, que les notes de tête du jasmin.). Le cœur floral s'accompagne d'une dimension épicée de type clou de girofle (eugenol), qui figure sans doute l'œillet du bouquet. Les dimensions mimosa et jasminée sont tout à fait équilibrées dans la vie du parfum, aucune ne semble prendre le pas sur l'autre jusqu'à ce que le bouquet floral ne s'estompe sur un fond musqué légèrement balsamique.

Il est intéressant de se pencher sur l'image symbolique de nos deux principaux protagonistes. Le jasmin est la fleur de la féminité, de l'amour et de la séduction dans de nombreuses traditions anciennes (Proche-Orient, Inde, Chine). Ses facettes animales, un peu charnelles (des molécules azotées pour le chimiste) expliquent sans doute cette image de sensualité. Le mimosa est aussi lié à la féminité, mais dans un tout autre registre. Il symbolise l'énergie et la détermination féminine cachées sous une fragilité apparente, cela dans une tradition essentiellement italienne dans laquelle il est d'usage d'offrir du mimosa aux dames chaque 8 mars pour la journée de la femme. Cette incursion dans les symboles permet d'accorder à Azzaro 9 une personnalité féminine à la fois énergique et sensuelle, en adéquation avec la jeune femme pleine de fantaisie de la publicité.  .

Azzaro 9 a disparu dans l'indifférence quasi générale quelque part au cours des années 2000. 

Illustrations : 
- Jane Birkin en robe "3 anneaux" de Loris Azzaro.
- Publicité Azzaro 9


dimanche 18 septembre 2011

Echantillons de rentrée



Il est temps de mettre fin à la trêve estivale qui avait tendance à s'éterniser sur ce blog. Je profite de mon retour pour adresser un salut amical à tous ceux et celles qui aiment suivre mon blog.

Le prétexte pour sortir de ma paresse estivale à rallonge est un petit tour au marché aux puces ce matin même. Au détour d'une allée, je tombe nez à nez (c'est le cas de la dire) avec un bac rempli d'échantillons de parfum divers et variés en vrac. Pour 10 euros, je repars avec le lot complet.

De retour chez moi, j'examine mon butin. J'ai compté en tout 130 échantillons, la plupart en tube de 1,5 à 3ml, certains en double ou triple exemplaires. Au total, cela doit faire autour de 200 ml de parfums de marque, pour 10 euros c'est raisonnable ! Il y a un peu de tout, des marques renommées comme Guerlain, Rochas, Yves Saint Laurent, Christian Dior, Lancôme ; et des marques inconnues ou oubliées comme Stendhal, Mark Cross, Houdry ...
Je cherche à dater tous ces échantillons. Il n'y a pas vraiment de nouveautés dans le lot, plutôt des « classiques » ( Jicky, Poison, Anaïs Anaïs, Habanita...) ou des « discontinués » ( Azzaro 9, Mystère de Rochas, Quiproquo de Grès ). En tout cas, ils sont tous antérieurs à 2005, puisque la petite pochette cartonnée qui accompagne chaque tube n'indique pas les composants allergènes, ce qui est obligatoire depuis mars 2005, même sur les échantillons gratuits. Toujours pour réaliser une datation approximative, je remarque que certaines pochettes reproduisent le visuel publicitaire du parfum. A l'aide de l'excellent site Images de Parfums, j'arrive à mettre une année sur ces images de campagnes publicitaires. J'en déduis que cette collection d'échantillons doit dater pour l'essentiel de la décennie 1985 – 1995.

Cette petite collection est une bonne occasion pour moi d'améliorer ma culture olfactive en matière de parfums classiques, en ayant tout ces échantillons sous la main. Peut-être cela me donnera l'occasion d'écrire de nouvelles « rétro-critiques » dans la série « les parfums du grenier ».

Illustration : Un lot d'échantillons de parfums chiné aux puces.