dimanche 18 octobre 2009

Les teintures de Roberto.


A la suite de l'article sur mes expérimentations en matière de teintures alcooliques, l'un des lecteurs de ce blog, Roberto, de Trévise en Italie, m'a gentiment fait parvenir quelques échantillons de ses propres teintures.
J'ai donc reçu une enveloppe garnie d'échantillons de teintures de tabac, de cire d'abeille et de café, dont je vais vous livrer mes impressions olfactives.

Teinture de tabac
J'ai une impression dominante de miel mêlé d'herbes sèches un peu poussiéreuses. Comme facettes secondaires, j'y ai trouvé un aspect rhum brun et aussi fève tonka, mais sans la facette gourmande amandée. Roberto m'a précisé qu'il a utilisé un tabac non aromatisé.
Le thème tabac est classique en parfumerie ; toute une palette de matières premières permet l'évocation des senteurs tabacées : coumarine, immortelle, fève tonka, kephalis, maté... et bien sûr l'absolue de tabac.
J'évoquerai Habanita de Molinard pour illustrer le tabac en parfumerie. C'est un peu paradoxal, car Habanita, fragrance riche et complexe, ne revendique pas particulièrement de note tabac, mais il a été conçu en 1921 pour parfumer les fumeuses, à l'époque où l'habitude de fumer était du plus grand chic pour les femmes élégantes. (Selon la légende, dans sa première version, Habanita était une préparation destinée à aromatiser les cigarettes de ces dames).

Teinture de cire d'abeille
L'odeur est tout d'abord grasse, huileuse, c'est finalement à une huile d'olive « fruitée vert » que me fait penser cette teinture, avec cette légère touche végétale d'herbe coupée. J'y trouve aussi une facette miellée, ainsi qu'un léger aspect floral mimosa.
La cire d'abeille, sous forme d'absolue extraite aux solvants volatils, est utilisée en parfumerie. Elle peut être combinée aux notes florales (rose, jasmin, tubéreuse) pour leur donner un accent plus animal, plus gras ; mais également dans les notes miellés ou tabac. L'un des parfums emblématiques de la note « cire d'abeille » est sans doute Miel de Bois de Serge Lutens (qui, selon les rumeurs, serait en voie de discontinuation).

Au final, ces deux teintures, le tabac et la cire d'abeille ne sont pas si éloignées que ça du point de vue olfactif, elles ont toute les deux une dominante tabacé miellé, la cire étant plus grasse, le tabac étant plus sec. Les deux teintures n'ont pas une très grande intensité olfactive et sont peu tenaces ; j'ai du utiliser la technique de la « surimpression sur touche » (c'est à dire que j'ai trempé plusieurs fois la même mouillette en papier) pour en avoir une bonne impression.


Teinture de Café
Voilà une senteur plus ambiguë qu'elle en a l'air. C'est vrai que si on pense « café », on y sent du café ; mais si on laisse un peu aller ses sens, c'est l'arôme d'une tablette d'un chocolat noir sec et amer qui s'impose, avec des aspects de goudron et de cuir à l'horizon.

L'extraction d'une absolue est également pratiquée à partir des grains de café torréfiés. L'absolue de café peut être utilisée par les parfumeurs en appuie de notes gourmandes café, chocolat, caramel ou de notes cuirées.
Pour évoquer un parfum qui met en scène la note café/cacao, agrémenté de patchouli, de vanille et de tonka : A-men de Thierry Mugler.



Illustration : Pochette du disque Couleur Café de Serge Gainsbourg, source www.ecompil.fr.
Clip : Couleur café par Serge Gainsbourg

2 commentaires:

  1. Ca ne chôme pas par ici (Contrairement à mon blog bloqué en page d'accueil...), félicitations !

    Juste une petite remarque concernant la cire, celle que je connais en absolue ressemble fortement à ce que je retrouve dans Miel de Bois de Serge Lutens et je la décrirais de façon très différente de celle de Roberto.
    J'y trouve un côté chaud de cuir acide animal et musqué si semblable à celui du ... cerumen !

    Ceci dit sans vouloir casser l'ambiance.

    RépondreSupprimer
  2. Salut Cédric,

    Il faut croire qu'une simple teinture peut avoir une identité olfactive différente qu'une absolue pour la même matière, au delà de la différence d'intensité.

    RépondreSupprimer